Les jardins du monde

Le jardin Hayao Miyazaki

 

Comme dans les mondes végétaux merveilleux inventés par le réalisateur japonais, le jardin Hayao Miyazaki est caractérisé par une abondance de plantes, présentée dans un espace réduit. En son centre, un mandala contient des plantes médicinales et condimentaires asiatiques ancestrales. Le tronc d'arbre est à l'honneur dans ce lieu : sculpté (gingko biloba), nu (bambous sacrées et lagestroemia blanc), géométrique (bambous noirs), tortueux (glycine)... Un petit potager recèlent des variétés de légumes asiatiques.

Liste en cours d'élaboration

(autres plantes et noms botaniques à venir)

 

Acore odorant (acorus calamus)

Agastache rugosa

Azalées

Camélias

Ciboule de Chine

Bambou noir

Bambou sacré (nadina domestica)

Camphrier (ravintsara aromatica)

Chou chinois Tah tsaï

Cognassier du Japon

 

 

Courge de Siam

Concombre long de Chine

Gingembre japonais

Herbe du tigre (centulla asiatica)

Iris japonais

Jiaogulan, herbe de l'immortalité (gynostemma pentap.)

Moutarde indienne osaka purple

Moutarde japonaise misuba

Moutarde japonaise Osaka purple

Persil japonais mitsuba (cryptotaenia japonica)

Poivrier du Sichuan



"C’était il y a bien longtemps, dans une contrée lointaine, jadis recouverte de forêts. En ce temps-là, l’esprit de la nature veillait sur le monde sous la forme d’animaux gigantesques. Hommes et bêtes vivaient en harmonie. Mais les siècles passants, l’équilibre se modifia, les rares forêts que l’homme n’avait pas saccagé furent alors protégées par des animaux immenses qui obéissaient au grand esprit de la forêt". Princesse Mononoké, Hayao Miyazaki

Le jardin berbère

Jardin en cours d'élaboration

 

Entre oliviers, bananiers, rosiers de la Vallée des roses (Maroc), verveines citronnées... seront présentées à moyen terme des plantes populaires de la pharmacopée traditionnelle berbère, des savoirs et utilisations qui tendent à se perdre et font actuellement l'objet d'études.


Légende berbère du figuier de Barbarie
On raconte qu'un jour l'océan a déposé une figue sur les côtes marocaines, elle venait des Îles Canaries, un figuier a poussé puis on le nomma "Aknarie" en référence aux Canaries, signifiant en berbère "le canaris" en hommage à sa provenance. 

 

L'aknarie est le nom berbère donné à cette plante dans les régions du Sousse de l'Anti Atlas marocain voisine avec les Îles Canaries. Au nord du Maroc, région voisine de l'Andalousie, on la nomme "Tahindicht", signifiant en berbère "l'indienne" en référence à l'origine Inca de cette plante venu d'Amérique du sud.

Le jardin amérindien

Jardin élaboré pour 2018, patience!

 

Une histoire de l'agriculture amérindienne ancestrale est racontée dans ce jardin circulaire, à travers une grande variété de plantes alimentaires et médicinales étonnantes qui ont traversé les siècles et les océans.